Education
- Publié le 3 septembre 2021

Une fresque devant l'école Meynis (3e)

Crédit photo : Lionel Rault

L’apaisement autour des crèches et des écoles souhaité par la Ville de Lyon se poursuit. L’école Meynis (3e) en apportera une nouvelle illustration les 10, 11 et 12 septembre. 

Contenu

Dans quelques jours, les écoliers de Meynis vont se réapproprier l’espace situé devant leur établissement scolaire. En juin dernier, une vingtaine d’élèves de CE2 et CM1 ont en effet été invités par l'artiste Tomalater, via le collectif Superposition, à participer à la conception d’une œuvre vouée à prendre place dans la rue. Une création tout en couleurs qui propose des espaces d’accueil et de jeux par des peintures graphiques et ludiques sur le sol. Ces espaces pourront être utilisés au gré de l’imaginaire des enfants et même réinvestis à tout moment par des dessins à la craie. La fresque se dévoilera les 10, 11 et 12 septembre.

L’initiative complète la piétonisation de la rue Meynis réalisée voilà un an. Comme elle, elle entre dans le cadre de la démarche « Rue des enfants » portée par la Ville de Lyon consistant à apaiser et sécuriser les abords des écoles.

L'artiste :

Thomas Lateur est un artiste lyonnais, muraliste, qui se présente sous le nom de « Tomalater ». Son travail graphique, mêlant couleurs, assemblages de formes et de symboles, est influencé par l’architecture et les jeux modulaires. Ses peintures abstraites jouent avec les perspectives, cassent les grilles géométriques strictes et offrent une esthétique légère et joyeuse.

Sa pratique du skate, complémentaire de son travail de street artiste, lui donne aussi une approche différente de l’espace urbain et de ses usages.

 

Bloc recherche - Actualités

En images